Il n’est pas toujours facile pour un prestataire, même spécialisé, de proposer ses services à un industriel qui considère cette activité comme un centre de coût, voire une variable d’ajustement. Pour gagner la confiance des professionnels, les entreprises de propreté doivent attester d’une réelle expertise technique, mais également savoir s’imposer comme force de conseil et d’accompagnement. Tout cela dans le plus strict respect des impératifs de production. Dans l’article paru dans “Bâtiment Entretien” de janvier 2019, Candor réaffirme sa volonté d’accentuer sa présence autour de prestations récurrentes au service de clients exigeants, notamment en bionettoyage , en ultra-propreté et en agroalimentaire.